gallery/ars logo 11 11 s

AquaRelax Sonore

Massage Aquatique Musicothérapeutique

La Cymatique

Le Son est-il le système nerveux du cosmos ?

Il existe un moyen de rendre les sons visibles. On appelle « cymatique » cette science énigmatique, qui puise ses racines dans l'histoire de l'univers. Quelle est la nature de l'onde sonore? Que sait-on vraiment de son pouvoir sur nous?

La cymatique est un sujet très intéressant. Elle montre comment les fréquences sonores se déplacent dans un milieu particulier comme l’eau, l’air ou le sable et, par conséquent, modifient directement la matière physique.

La science du son rendu visible

La Cymatique est une science récente qui étudie les ondes et les sons qui créent des formes.

Le terme Cymatique, ou Cymatics, vient du grec « κῦμα » « chima », à savoir la « vague ».

L’univers est une énergie unique manifestée par des vibrations.
Toute la création est une symphonie de sons, de vibrations, dans laquelle les parties individuelles sont attirées par la résonance avec des sons similaires.
Cymatics est donc une science qui étudie les formes produites par les ondes, c’est-à-dire la fréquence qui peut être vibratoire, sonore, électromagnétique, etc.
Une tonalité gravée, puis parlée, peut aussi provoquer des vibrations à recevoir de l’ADN …. avec la possibilité de reprogrammer le même ….!

 

En 1787, le juriste, musicien et physicien Ernst Florens Friedrich Chladni publie Entdeckungen German uber die Theorie des Klanges (Découvertes sur la Théorie du Son).

 

À l’aide d’un archet de violon qui frottait perpendiculairement le long des bords de plaques lisses recouvertes de sable fin, il réalisa des motifs et des formes que portent aujourd’hui le nom de «figures de Chladni».

Il observa ainsi des motifs réguliers et reproductibles qui apparaissent à la faveur du déplacement de la matière le long des zones en oscillation.

Quelle est la signification de cette découverte ?

Chladni a démontré que le son affecte la matière physique et qu’il a le pouvoir de créer des motifs géométriques.

De cette manière, Chladni montre que le son et la vibration, affectent vraiment la matière.

C’est ainsi qu’il commence à étudier le sujet en profondeur et a fonder une nouvelle science : Cymatics (La Cymantique).

 

Cependant, ce n’est qu’au XXe siècle que les Cymatics ont attirés l’attention d’un scientifique suisse, Hans Jenny.

En utilisant un équipement moderne et sophistiqué, Hans Jenny a mesuré, photographié et expérimenté les effets des vibrations sonores de toutes sortes sur différents matériaux et a découvert que les formes créées par le son étaient prévisibles.

Par exemple, certains sons correspondent toujours aux mêmes chiffres.

Il a également découvert que le fait de prononcer les sons de langues anciennes comme le sanskrit ou l’hébreu, les figures produites dessinaient le symbole alphabétique qui est prononcé.

Les découvertes de Hans Jenny

En premier lieu, dans ses expériences, Jenny réalisa beaucoup les figures de Chladni comme celles de Lissajous.

Il a également découvert que si il faisait vibrer une plaque, avec une fréquence et amplitude spécifique, les formes et les schémas de mouvement étant caractéristiques de cette vibration.

En changeant la fréquence ou l’amplitude, le développement variait aussi et le schéma.

Il a constaté qu’en augmentant la fréquence, tout comme dans la complexité des systèmes, le nombre d’éléments devient plus important.

Si, en revanche, l’amplitude augmente, les mouvements deviennent encore plus rapides et peuvent même créer de petites éruptions où le matériau est projeté dans les airs.

Les formes, les figures et les schémas de mouvement apparaissent en fonction de la fréquence, de l’amplitude et des caractéristiques inhérentes aux divers matériaux.

Une autre découverte intéressante a été que les dessins formés, rappellent les structures cellulaires des organismes vivants.

Jenny a été convaincue que la vie est le résultat de la vibration spécifique de chaque cellule, en d’autres termes, que chaque cellule a son propre son, sa note, sa vibration.

Dans le dernier chapitre de Cymatics, Jenny apporte ces phénomènes dans une unité divisée en trois parties.

Le pouvoir génératif réside dans la vibration fondamentale qui, avec sa périodicité, soutient les phénomènes et leurs deux pôles.
À un pôle, nous avons la forme, le schéma figuratif ; à l’autre pôle on trouve le mouvement, le processus dynamique.

.Selon Jenny, ces trois domaines – la vibration et la périodicité en tant que champ de base, ainsi que la forme et le mouvement en tant que deux pôles, constituent un tout indivisible, bien que parfois l’un d’eux puisse avoir la suprématie.

Au cours de ses recherches avec le Fonoscopio, Jenny a remarqué que lorsque les voyelles étaient parlées dans des langues anciennes, le phénicien-hébreu et le sanskrit, le sable prenait la forme de symboles graphiques des voyelles elles-mêmes, tandis que nos langues modernes ne produisent pas un résultat similaire !

Avec l’étude de Cymatics, il est prouvé que les vibrations, le son et les influences sont importants.
Il démontre de manière rationnelle et factuel la relation entre la forme et la fréquence , une relation qui est la base de tout ce qui existe.

Le son créé des formes et des expériences sur le mouvement des ondes, confirmant un lien entre les ondes, la substance et la forme qui concerne également tous les organismes.

Toutes les études et expériences menées avec l’utilisation des fréquences des ondes confirment les études et les expériences qui remontent aux civilisations anciennes selon lesquelles chaque son, chaque vibration, est en relation avec une forme dans l’espace, généré par elle et gardé dans la vie et le mouvement.

De la même conscience vient cette fameuse déclaration de Pythagore comme quoi la géométrie est une musique solidifiée.
Les chercheurs ont ainsi découverts de nombreuses formes, certaines géométriques et d’autres sous forme de symboles, croix, étoiles, … , produites par divers types de vibrations.

Donc, si tous les sons, les vagues, le mouvement, la pensée, les sentiments créent des formes, cela implique que nous nous sommes constamment en train de créer des formes , car nous avons la même nature vibratoire.

Dr. Hans Jenny, père de la Cymantique (Cymatics) et de la Science des Vagues , nous a rendu visible le pouvoir subtil à travers lequel la structure sonore de la matière démontre la suprématie de la vibration et de ses effets dans la nature.

Dans ses expériences, il a placé du sable, de la poussière et des fluides sur une plaque métallique reliée à un oscillateur qui produisait un large spectre de fréquences .
Comme il regardait le sable ou d’ autres substances s’organisent en différentes structures, il entendit le son émis par l’oscillateur et,  si il touchait légèrement la plaque, il pouvait sentir la vibration dans ses doigts.

Lorsqu’il s’agit de connaissances anciennes, le son, la fréquence et les vibrations ont toujours été perçus comme des forces puissantes qui peuvent influencer et modifier la vie jusqu’au niveau cellulaire.

La recherche a même démontré que le tambour et le chant peuvent être utilisés pour ralentir les maladies cérébrales mortelles, et qu’ils peuvent générer un sentiment d’unité.

La thérapie sonore est de plus en plus populaire et peut avoir de nombreuses applications médicales, en particulier dans le domaine de la santé psychologique et mentale.

l'élément EAU :

C'est de la pure lumière qui a la capacité de se cristaliser et de reflèter comme un miroir ou une mémoire, nos intentions et nos états vibratoires (psycho-émotionnels)

De plus nous y avons vécu 9 mois et nous en sommes composés à 80 %

PLUS D'INFO